DBFC, nouvel album
DBFC

Le futur est arrivé et l’amour n’a pas suivi. Dans la rue, les idiots utiles d’un état totalitaire crachent la haine en bandes organisées. Le but : pousser la société à renier ses derniers nés, des créatures plus humaines que les humains, au nom d’une greffe impossible. Mais il reste Jenks, un club clandestin où hommes et machines s’engouffrent pour conjurer ensemble et sur le beat les peurs imposées. On y craque des ampoules de Bad River, une substance qui fait rêver la chair dans les soirées Disco Coco de ce temple de la dissidence.

Derrière les ébats mutants d’Autonomic, les cris de paix d’un rebelle humain dans New Life, l’éloge de la désertion d’In the Car ou la supplique d’un réplicant exigeant la compassion de son créateur dans SinnerJenks trace une ligne claire : Celle d’un amour résistant, physique ou fraternel, mais toujours impératif. Aujourd’hui comme demain.

"Jenks" disponible le 02/06/17 - Premier single "Sinner" disponible & en écoute ici : http://found.ee/sinner

 

Partager cet article